Le Public
Au théâtre le spectacle n'existe pas sans le regard des autres, celui du public.

Sans ce miroir qu'offre le spectateur en partage d'émotions, l'alchimie du spectacle vivant ne peut s'effectuer.

Ce secret, les comédiens de la décentralisation théâtrale le possédaient presque tous car ils avaient été profondément initiés ne serait-ce que par la pratique de leur art au quotidien.

Aujourd'hui la société de grande consommation détourne et atrophie le regard des spectateurs ; devenus passifs, absorbant comme de simples éponges, ils enfouissent leur conscience, leur besoin de curiosité, leur petit lumière. Alors ils recherchent avant tout le divertissement.

De leur côté les artistes acceptent de nouveaux cadres de travail qui sont ceux de la marchandisation ; et les créations sont dénaturées ; elles ressemblent à des produits imposés par le système économique qui nous régit et nous emprisonne.

Forts de ce constat, nous avons voulu reprendre à notre charge la mission première du théâtre, celle sans qui notre art devient stérile : pratiquer un théâtre qui éveille, qui éclaire et qui rassemble. C'est pour cela que nous avons choisi la campagne, il y a vingt-cinq ans maintenant.

Jouer partout où cela est possible : dans des salles communales, sur des parvis d'église, sous des préaux, sur des places ; montant nos tréteaux, aménageant des granges, dans des écoles, sur des marchés, etc., jouer partout pour rencontrer, créer le choc, aller au devant, susciter le regard des autres.

Du regard de celui qui montre au regard de celui qui voit, il n'y a qu'un pas, encore faut-il créer cette rencontre : regard-émotion, regard-découverte, regard-imagination, regard-création, regard actif du public qui engendre la magie vivante du théâtre, entraînant le comédien et le spectateur dans une complicité irremplaçable.

Sensible à notre démarche, le public a peu à peu répondu présent ; aujourd'hui fidèle et nombreux, il est le maillon essentiel de notre action, la mémoire vivante de nos créations mais aussi l'inspirateur de nos choix à venir.