Paroles de Poilus
Parler des poilus au travers de l'importante et très diverse correspondance, c'est parler de ces hommes qui quittaient leur femme, leurs enfants, leurs parents, leur métier, et entreprenaient pour la grande majorité leur premier et souvent dernier voyage. Loin de leur famille, ils continuaient à diriger leur exploitation, ils tentaient, par la correspondance, de rester au plus près des leurs. Le corps au combat, le coeur dans leur foyer.
C'est à partir de ces lettres et des chansons nombreuses qui donnaient du "baume au coeur" que nous cédons la parole aux poilus.
Sur le plateau de théâtre, nous voyons d'un côté le front, de l'autre côté l'arrière, les femmes qui attendent les nouvelles.
Au milieu, un piano sépare les deux espaces.
Des cartes postales anciennes et autres documents projetés viennent appuyer le propos théâtral.
La création d'éclairages a un rôle important. Un musicien est présent et fait resurgir la mémoire musicale populaire, ces grands airs qui ont accompagné le poilu.
Sept comédiens hommes et femmes occupent ces deux espaces du front et de l'arrière.
Paroles de Poilus
Lettres et carnets
du front
1914.1918
Paroles de Poilus
Texte et mise en scène
Claude Montagné

Distribution
Jean-Pierre Verdier
Claude Montagné
Quentin Fuzellier
Thérèse Canet
Nadine Gagnant
Sylvie Peyronnet
Bernard Audureau (piano)
Diaporama