La Parole Contraire
Pourquoi lire
La Parole Contraire
En défendant sa propre cause, Erri de Luca analyse l'injustice dont il est victime : l'emploi du mot « sabotage » lors d'un échange téléphonique avec la presse s'est transformé en une accusation tendancieuse.

Dans son livre, l'auteur décrit les manœuvres qui consistent à isoler un écrivain en lui notifiant une mise en examen pour incitation à la violence.

Il nous rappelle les faits, explique sur quoi repose la bataille du Val de Suze, puis avec précision, délicatesse et engagement, il construit un argumentaire autant juridique que littéraire.

Enfin, tout en connaissant la peine qu'il risque (entre 1 et 5 ans de prison), il dénonce le procès d'un écrivain pour ses phrases et appelle ses témoins, les lecteurs, à se manifester.

Sensibles d'une part à la lutte dans laquelle s'inscrit cette prise de parole, et d'autre part à l'analyse que l'auteur développe dans ce livre, nous avons décidé de faire partie des témoins en inscrivant cette lecture dans nos créations.

Epilogue : le 18 octobre 2015, le tribunal de Turin a déclaré Erri de Luca innocent.
La Parole Contraire
Création :
Compagnie théâtrale
La Chélidoine

Mise en espace :
Sylvie Peyronnet

Son :
Bernard Audureau

Lumières :
Thierry Salagnac

Deux comédiens lisent le texte
dans son intégralité :
Claude Montagné
et
Sylvie Peyronnet.
La Parole Contraire
La Parole Contraire
La Parole Contraire